Découvrez de nouvelles choses !

consommation

Le 420 et ses Origines : une histoire passionnante

On dit que les ninjas japonais s’entraînaient à sauter sur des plants de cannabis, que le nom de la ville d’Hollywood était autrefois Hollyweed, que Shakespeare et bien d’autres artistes anciens ou modernes tiraient et tirent leurs inspirations de cette plante. En fait, le cannabis, cette fameuse drogue, très répandue à travers le monde recèle beaucoup de mythes, de légendes et d’histoires originaux. Ainsi, l’histoire du chiffre 420 figure parmi les plus fascinants. Elle mérite d’ailleurs qu’on s’y attarde un peu.

 

 

Le 420, à quoi cela fait référence exactement ?

 

Le 20 avril à 4h20, si vous voyez un attroupement, ne cherchez pas loin. Il s’agit sûrement d’un groupe de personnes qui partagent la même philosophie et qui célèbrent le 420 ou four-twenty en anglais. L’idée est la suivante. 4h20 de l’après-midi ou 16h20 est l’heure idéale pour la consommation de cannabis : graines, feuilles ou sous d’autres formes. Le 20 avril (4-20) est quant à lui, la journée internationale pour célébrer la contre-culture et la consommation de cette plante. Bien évidemment, il s’agit ici de la consommation à titre récréatif. Néanmoins, les rapports entre ce chiffre 420 et la consommation de cette drogue riche en THC ne s’arrêtent pas là. On peut regrouper diverses histoires tantôt farfelues, tantôt vraisemblables.

 

Pourquoi le 420 au juste ?

 

Le fait est impossible de donner une date précise, s’agissant de la naissance de ce terme 420. D’où les nombreux mythes et légendes qui en découlent. Ce qui est sûr, c’est qu’elle remonte à plusieurs décennies.

 

Les mythes erronés

 

On dit que le chiffre 420 fait référence à la date de naissance d’Adolf Hitler. En effet, le führer est né le 20 avril 1889. Pour certains, 420 est le nombre exact de cannabinoïdes présents dans le cannabis. Et pour d’autres, c’est le code utilisé par la police aux États-Unis pour désigner les infractions liées aux cannabis. Comme vous pouvez déjà vous en douter, toutes ces histoires ne sont pas avérées.

 

L’histoire des Waldos

 

La version qui paraît la plus vraisemblable reste celle des Waldos. Point Reyes, côte Pacifique de la Califorine du Nord, États-Unis. L’année est 1971. Qui sont les Waldos ? Il s’agit ici de 5 étudiants californiens traînaient souvent ensemble adossés à un mur du côté de San Rafael High School. « Waldos » vient ainsi de « Wall » qui signifie Mur en français.

Les 5 amis ont entendu une rumeur selon laquelle une plantation de weed abandonnée se trouvait près de la caserne des garde-côtes de Point Reyes. Ils ont alors décidé de partir à sa recherche. Ainsi, ils se sont accordés sur l’heure et le lieu de rendez-vous de rencontre : devant la statue du microbiologiste Louis Pasteur, à 4h20 (p.m.). Et à 4h20, ils étaient tous là, en train de se passer un joint avant de partir à la recherche de la plantation.

Malheureusement, au bout de quelques semaines de recherches infructueuses, ils ont dû laisser tomber. Néanmoins, le petit groupe est devenu le premier à désigner la fameuse plante par le chiffre 420. Apparemment, ce terme s’est répandu et est devenu ce qu’il est aujourd’hui, un symbole, un code, une référence au cannabis récréatif. Et au-delà des consommateurs de cannabis, le 420 est également utilisé par les adeptes de CBD.

Vous pourriez également aimer